Du Rap Game au Football.

Aujourd'hui maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas.
Avatar de l’utilisateur
Alchi_
Messages : 4818
Enregistré le : 05 oct. 2007, 00:00
Description : Mignon comme Pedretti.
Localisation : Touche du doigt l'espace

Du Rap Game au Football.

Messagepar Alchi_ » 16 déc. 2008, 17:45

Image


N'avez-vous jamais entendu en interview votre rappeur favori/détesté dire qu'il a du faire à un moment donné dans sa carrière un choix entre le rap et le football de haut niveau?

Et bien Ernest va lui donner la possibilité en ces temps de crise de choisir l'autre voie, parce qu'il est comme ça Ernest, il aime les expériences un peu folles et en plus il aime prendre les gens aux mots.
Attention! Ernest n'aime pas prendre les gens homos.
Si tu penses ça c'est que t'es un méchant et pour la peine Ernest Christie te privera de dessert, et il baisera ta maman, enculé.

Ernest va vous donner la chance de savoir si ce que ces rappeurs disaient n'était que de l'esbroufe ou s'ils avaient réellement du talent pour le jeu du pied-ballon.
Ernest a déjà préparé la liste d'une vingtaine de rappeurs qui ont jadis vanté leurs qualités footballistiques. Ernest les a pour la plupart déjà recrutés dans son tout nouveau club fraichement acquis et cela de gré ou de force.
Face à Ernest on a malheureusement peu de choix, soit on accepte, soit on refuse. Si on refuse c'est Maman qui en prend plein le cul, et même si elle aime ça et bien ce n?est pas bien quand même.

Autres choses à savoir pour pas être perdu en route:
Ernest Christie a racheté le PSG en mai 2008 pour une bouchée de pain, lorsque Colony Capital décida de s'en séparer. Peu de concurrence sur le dossier, à part quatre péquenauds allemands qui venaient de gagner au Loto...mais Ernest rafla la mise.

A son arrivé, Ernest s'octroya le statut d'entraineur/président à vie de la république démocratique...du PSG. Il vira sans indemnités tous les joueurs et tous les membres du staff. Nombreux eurent du mal à retrouver un club, certains finirent au Qatar, d'autres la corde pendue, les pieds flottants dans l'air. Ernest n'alla pas à leurs enterrements, mais il consola leurs mamans.

5 Juillet 2008, 10h30 Camps des Loges. Terrain d'entrainement numéro 2.

Ernest observait son équipe s'entrainer lorsque...

- Mr Christie...
- Quoi? (Ernest se retourna en direction de son interlocuteur)... Qu'est-ce qu'il me veut le clown avec ses bretelles et son pantalon jusqu'aux pecs, c?est-à-dire porté à la zaïroise ?
- Excusez-moi de vous déranger... Je me présente, je m'appelle Olivier Cachin. Je suis journaliste/écrivain spécialisé dans le hiphop et sa culture et j'aimerais vous interviewer au sujet de votre projet de faire jouer au plus haut niveau des rappeurs plus ou moins connu, j'ai déjà parcouru les différentes interviews de vous dans la presse spécialisée dans le foot, et je trouve qu?il serait intéressant d'écrire un bouquin qui s'articulerait autour de ce projet. Pour se faire, j?aimerais que vous me donniez une série d?entretiens où nous parlerions de ce sujet.
- Et si je dis non?
- Et bien j'écrirais quand même un livre, mais je raconterais peut-être des bêtises.
- Le sais-tu? Ernest déteste les bêtises.
- Non, je ne le sais pas.
- Toi, t'es un putain de mytho, en plus tu portes des lunettes donc t'es pire qu'un putain de mytho, t'es un putain de mythope. Je n?aime pas les mythopes, mais j'aime encore moins les bêtises alors c'est avec un a priori négatif que j'accepte.
- Merci. Pour vous remercier, j'ai lu que vous aimez les mamans. Ma mère est à votre disposition.
- C'est gentil. Elle a déjà été désanussé?
- Aucune idée.
- Vu que tu as une tête de trou du cul, ça ne m?étonnerait pas qu'elle te mit au monde par le mauvais orifice.
- Ce n?est pas très gentil ce que vous me dites là Mr Christie.
- Ernest Christie n'est pas gentil, la gentillesse c'est pour les tarlouzes. Ernest est juste? Bon. Je suis las de te parler, file à mon bureau, ma secrétaire Natasha s'y trouve, donne lui ton numéro et quand j'aurais envie je te rappellerai.
- Merci Mr Christie, je n?en attendais pas moins de vous.
- Ernest Christie n'aime pas qu'un garçon utilise sa bouche pour y mettre son sexe, alors déguerpit vite vil chenapan.

Olivier Cachin prit le chemin du bureau d'Ernest à toute vitesse, quant à Ernest il retourna à la supervision de l'entrainement de son équipe.

6 juillet 2008. 16h30. Camp des Loges. Bureau d'Ernest Christie.

(Tut Tut... Imagine que c'est le bruit que fait l'interphone du bureau d'Ernest quand sa secrétaire l'appelle)
- Qu'est-ce qu'il y a Natasha, tu veux encore que je te bouffe la chatte?
- Non... Non Mr Christie. C'est juste que votre Rendez-vous est là.
- OK. Dis lui d'entrer.

A suivre...


[right]Quatrième de couverture.
"Ernest Christie est un enculé de fasciste comme les dessins animés japonais" - Telerama, Aout 2008
"Dommage qu'Ernest Christie soit de gauche, car il avait toutes les qualités requises pour que je lui suce le bout" - Eric Zemmour.
"Ernest Christie m'a dit qu'il avait couché avec ma maman, mais comme c'est la vérité, je ne lui ai pas mis de coup de boule, de toute façon j'avais peur" Zinédine Zidane.
"Ernest Christie est grand" - Mimi Mathy.
"J'aurais aimé être Ernest Christie" - Jésus C.
"Je pense à Ernest Christie donc je bande" - Descartes.
"Ernest Christie, quel bel homme" - Jack Lang.[/right]
Modifié en dernier par Alchi_ le 28 oct. 2009, 23:25, modifié 1 fois.
"Explore des terres vierges comme Fourniret."

Gerard Gerbix

Du Rap Game au Football.

Messagepar Gerard Gerbix » 16 déc. 2008, 17:58

"Ernest Christie a une bite en plastique mais il arrive quand même à être drôle." Gérard G.

Avatar de l’utilisateur
Eric ZeMourinho
Messages : 2624
Enregistré le : 16 nov. 2008, 00:00
Description : Coach génial de droite
Localisation : Dans le Sieg plutôt que dans le Zag
Contact :

Du Rap Game au Football.

Messagepar Eric ZeMourinho » 16 déc. 2008, 20:39

C'est beau.

"Ernest Christie ? Connaît pas !"
Chuck Norris
There is only one Steven Gerrard !

Daguinovitch a écrit :L'OM est un club de merde.

Gerard Gerbix

Du Rap Game au Football.

Messagepar Gerard Gerbix » 17 déc. 2008, 13:32

Et la suite?

Avatar de l’utilisateur
Alchi_
Messages : 4818
Enregistré le : 05 oct. 2007, 00:00
Description : Mignon comme Pedretti.
Localisation : Touche du doigt l'espace

Du Rap Game au Football.

Messagepar Alchi_ » 17 déc. 2008, 17:08

Toc Toc Toc

-Entrez.

bruit de la porte qui s'ouvre

- Assis toi, jeune freluquet. Je t'attendais justement.

- Bonjour là, vrrrraiment.

- Ouais... Salut. Je regardais justement ta fiche. Si ça te gène pas j'ai quelques questions à te poser avant de rentrer dans le vif du sujet.

- Je suis tout ouï là vrrrraiment.

- Despo Rutti, c'est donc par ce sobriquet que tu sévis sur les ondes radiophoniques et sur les disques?

- C'est cela même, quoi!

- Ok... Tu as déclaré dans une chanson "Arrêtez de me prendre pour Wiltord", pourtant la ressemblance n'est pas frappante, alors soit tu as du pipi de chat dans les yeux, soit tu te compares à lui footballistiquement.

- Non, mais là vrrrraiment Hé. C'est que vrrrraiment, les gens quand je jouais au bled là, vrrrraiment, ils me disaient: "Despo tu joues comme Wiltord là; vrrrraiment, faudrait que... hé...tu rentres dans un centre de formation quoi!", mais moi je préférais vrrrraiment le rap quoi!

- Donc, tu penses que tu as le niveau d'un Wiltord. J'en prends note. Je prends souvent des notes, n'ai aucune crainte je ne suis pas pour autant un précepteur adepte de la distribution des bons ou mauvais points, je suis bien plus haut que ça.
Sinon...dans le même morceau (NDEC: le morceau 'Arrêtez') tu dis aussi que "Banlieusard Paris Nord; ne supportez plus l'OM"... une petite haine viscérale pour l'Olympique de Marseille?

- Non, mais vrrrraiment, moi là j'aime le PSG. Quand j'étais au bled là, j'ai vu vrrrrraiment que les gens là à Paris, ils n?aiment pas l'OM, quoi!

- D'accord, j'ai pigé. Bon, tu sais pourquoi tu es ici? Tu as lu/vu à la télé ce que j'essaie de faire? A ton échelle, je suis sur que cela t'as paru gigantesque et pourtant à la mienne c'est juste minuscule comme une cellule.

- Oui, là vrrrrraiment, j'ai été éberlué quoi! Vous là, l'homme Christie vous voulez faire de nous autres là rappeurs des footballeurs de haut niveau... Hé...moi, là vrrrraiment, j'ai dit à mon copain là...l'homme Christie là c'est un fou, vrrrrraiment quoi! Et puis, votre secrétaire là, m'a téléphoné. Hé...j'ai dit vrrraiment, l'homme Christie là, il a pensé à moi. Vrrraiment quoi!

- Oui, j'ai pensé à toi. Si tu es là, c'est que tu comptes accepter?

- Oui, là vrrrrraiment le rap là, il est mort vrrrraiment! Le piratage l'a tué quoi! Donc, faut vrrraiment que je fasse de l'argent avec le football Quoi!

- Je comprends tes raisons, pourtant Ernest aimerait te signaler que l'argent ne fera pas ton bonheur. Sinon, je suis content que tu nous rejoignes, par contre les soucis administratifs et financiers tu règleras ça avec le trésorier plus tard, ta parole me suffit. Bon l'équipe a bientôt terminé son entrainement. Tu es le dernier arrivé. Suis-moi on va faire les présentations avec les autres joueurs. Tu en connais surement certains déjà...

Despo et Ernest se levèrent d'un commun accord et quittèrent le bureau de ce dernier, ils traversèrent le bureau de Natasha, la secrétaire coquine d'Ernest, puis la porte qui mène vers les terrains d'entrainements. L'entrainement venait de se finir et tous les joueurs étaient déjà rentrés au vestiaire. Dès lors Despo Rutti et Ernest Christie prirent la direction dudit vestiaire...
Modifié en dernier par Alchi_ le 28 oct. 2009, 23:25, modifié 1 fois.
"Explore des terres vierges comme Fourniret."

Gerard Gerbix

Du Rap Game au Football.

Messagepar Gerard Gerbix » 17 déc. 2008, 18:39

Doit y avoir une de ces ambiances dans le vestiaire. Ca doit bling-blinger à bloc.

Avatar de l’utilisateur
Alchi_
Messages : 4818
Enregistré le : 05 oct. 2007, 00:00
Description : Mignon comme Pedretti.
Localisation : Touche du doigt l'espace

Du Rap Game au Football.

Messagepar Alchi_ » 18 déc. 2008, 19:40

Arrivés à une vingtaine de mètres de la porte des vestiaires, Ernest et sa nouvelle recrue entendirent les bruits de ce qui semblait être une violente dispute. Ernest hata le pas laissant derrière lui Despo et ouvrit avec célérité la porte du vestiaire d'où émanait les cris. Il vit qu'encore une fois MC Jean Gab'1 était au milieu d'un conflit avec le reste du vestiaire.


MC Jean Gab'1 en pointant chacun de ses opposants: J't'emmerde, toi aussi je t'emmerde, et toi...toi par contre je t'encule.
Ernest Christie: Qu'est-ce qui se passe ici? Ça ne va pas définitivement cesser ces gamineries?


Sans dire un mot, MC Jean Gab'1 prit ses affaires et la direction de la sortie, avant de franchir la porte, il regarda Ernest Christie et dit: "MC Jean Gab'1 n'est pas une putain, retiens le bien, alors il s'en va comme un prince...tin tin tin."


Ernest Christie non plus n'était pas une catin bien qu'il en avait déjà rencontré une tripoté dans sa vie, et Ernest connaissait les petites crises existentielle de MC Jean Gab'1 alors il le laissa partir sans rien lui dire. Il faut le rappeler, MC Jean Gab'1 ne joue pas au poste qu'il espérait alors l'aigreur et la jalousie l'avait quelques peu gagné mais Ernest ne se faisait pas de soucis à son sujet. Il savait que dans deux jours, il se pointerait à son bureau pour le supplier de le reprendre, alors comme chaque semaine il le reprendrait, parce qu'il est comme ça Ernest... Sympa.
Despo qui s'était fait distancer arriva dans le lieu où les joueurs étaient en train de changer, Ernest attendit que les gens se calment puis il fit une présentation rapide.


Ernest Christie: Bon, voilà notre dernière recrue, vous le connaissez surement il a sorti un disque qui s'appelle "Les Sirènes du charbon", on attend toujours l'arlésienne, "Les funérailles des tabous", ici il jouera ailier droit. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, il s'appelle Despo Rutti.
Despo Rutti: Salut, là vrrrrraiment.


Après cette sommaire présentation Ernest Christie décida de faire une présentation individuelle de ses nouveaux coéquipiers à Despo Rutti en faisant le tour du vestiaire... Il commença par la personne la plus à droite.


Ernest: Bon... Despo je te présente notre défenseur central droit Kery James. Il forme la charnière centrale de notre équipe avec MC Jean Gab'1 qui vient de prendre la porte de sortie.
Kery James (en serrant la main à Despo): Salam Alykoum mon frère?
Despo Rutti: Salut là ! Vrrrraiment?
Kery James: Tu sais jeune ignorant?
Ernest : Je te coupe Kery. Tu auras tout le temps de le souler plus tard, là on doit se dépêcher, je n?ai pas que ça à foutre. Tu comprends ? Et au fait ! T?as laissé trainer ta veste réversible hier, je l?ai emmené chez moi, je te la ramènerais demain.


Puis Ernest passa à la personne d'à coté.


Ernest: Lui c'est notre arrière gauche, c'est un ancien...
Une voix dans la salle: Une antiquité, ouais ouais! Si si!
Ernest: Booba... Ta gueule. Tu pourras parler quand tu seras moins nonchalant sur le terrain. (A Despo) Bon, je reprends c'est un ancien, il joue arrière gauche bien qu'il soit droitier. Je l'aime bien car il apprécie lui aussi les mamans. Il s'appelle Kool Shen.
Despo (en serrant la main de Kool Shen): Hé! Bonjour?
Kool Shen: (Longue prise de respiration)'lut... (À Ernest) Chef...
Ernest: Quoi! Encore?
Kool: (Longue prise de respiration) Faut que j'aille à l'infirmerie, mon inhaleur est vide.
Ernest: Ok... bah file.


Kool Shen se leva avec difficulté de son siège et quitta la salle en saluant tout le monde de la main. Tout le monde semblait se battre les couilles du départ de Kool Shen.


Ernest (à Despo qui le regardait d'un air inquiet): Ouais il a des petits problèmes d'asthme, mais j'ai bon espoir qu'il soit sur pied pour le début de la saison, ce sera surement la seule saison qui fera avec nous. Il se fait vieux le pépère.


Ernest continua son petit tour de présentation.


Ernest (à Despo): Lui, c'est le gardien titulaire. (En chuchotant) Ne te permet pas une petite remarque sur son excedant de poids, sinon tu vas le mettre dans une colère noire.
Despo:(lui aussi en chuchottant) D'accord là vrrrraiment.
Ernest: Donc je disais... C'est notre gardien titulaire, adepte du bon mot et de la bonne formule. Le grand, le beau, le sémillant: Oxmo Puccino.
Oxmo: C'est cela même. Au sein de cette pieuvre géante qu'est cette équipe, je suis la dernière tentacule, celle qui défend la dernière parcelle de son territoire.
Despo (en tendant la main): Bonjour... Vraiment.
Oxmo (en serrant la main de Despo de ses deux mains): Bonjour, cher ami. J'espère que ton intégration se fera la plus douce possible. Pour tout conseil sache que la porte du portier que je suis te sera toujours ouverte.
Despo: Merci, là vraiment c'est toujours bon à savoir quoi!
Oxmo: Le savoir est une arme celle dont les balles sont les plus douces et comme disait Confucius qui était tout sauf confus. "Ce qu'on sait, savoir qu'on le sait ; ce qu'on ne sait pas, savoir qu'on ne le sait pas : c'est savoir véritablement." A méditer.
Ernest: Bon... Continuons...

A suivre...
Modifié en dernier par Alchi_ le 28 oct. 2009, 23:24, modifié 1 fois.
"Explore des terres vierges comme Fourniret."

Gerard Gerbix

Du Rap Game au Football.

Messagepar Gerard Gerbix » 18 déc. 2008, 19:53

Ca manque d'italique comparé à là-bas mais sinon c'est du tout bon. Ce début de story m'enchante.

Avatar de l’utilisateur
Alchi_
Messages : 4818
Enregistré le : 05 oct. 2007, 00:00
Description : Mignon comme Pedretti.
Localisation : Touche du doigt l'espace

Du Rap Game au Football.

Messagepar Alchi_ » 18 déc. 2008, 20:14

T'aimerais tant revoir Italique? :d
"Explore des terres vierges comme Fourniret."

Avatar de l’utilisateur
Alchi_
Messages : 4818
Enregistré le : 05 oct. 2007, 00:00
Description : Mignon comme Pedretti.
Localisation : Touche du doigt l'espace

Du Rap Game au Football.

Messagepar Alchi_ » 20 déc. 2008, 03:39

Interlude: Télé en panne, pensées intimes.

"Hier ma télé est morte. Elle a grésillé, puis éternelle extinction. Les souvenirs sont confus. C'était peut-être avant hier."

"Ils me font tous chier ces cons. Tous se sentent plus persécutés que les juifs. Tous se revendiquent meilleur choix comme capitaine. Tous veulent que j'engage leurs amis. Tous sont des cons qui m'énervent. Tous vont prendre une branlée si ça continue."
Ernest est en colère.

"Au fait, Gérard, un ami vient de m'appeler. On a causé un peu. J'ai pas tout compris à ce qu'il me racontait. De ce que j'ai capté, il disait qu'il était en partance pour un périple en Roumanie, un pays de merde comme un autre. Je n?ai pas trop saisi le pourquoi du comment, alors je lui ai souhaité bien du courage. L'ami Gégé est entraineur mais dans un autre style, moins glamour et sexy qu'Ernest peut-être...
S'il m'a téléphoné comme ça à l'improviste ce n?est pas pour rien? c'est qu'il en avait gros sur la patate mon Gérard? Il faut dire qu'il a sauté la nana de son meilleur ami, alors il se sent comme une merde.
Je lui ai dit de ne pas s'en faire, c'est des choses qui arrivent, les coups de bite à l'improviste. On ne peut pas maitriser ces moments là.
J'espère l'avoir réconforté...ou pas."

"Bon? il m'a un peu niqué dans mon élan. J'étais en plein brain-storming avec moi même. Je réfléchissais à la compo de ma nouvelle équipe. Une belle équipe de bras cassé. Il y a du talent, ça c?est certain. Mais il y a et surtout que des putains d'individualistes qui sont là que pour le fric, et la gloire. Et l'Amour du beau jeu dans tout ça? Et la beauté de l?esprit d?équipe ? Ils s'en foutent! Ils veulent le ballon d'or, le gros chèque à la fin du mois, le hummer tuné, la nouvelle Ferrari, les lunettes Gucci, la dernière montre FlikFlak.
A quel moment cette bande de grands gamins va comprendre que tous ces objets, toute cette médiatisation ne les rendront pas plus heureux?
Surement jamais.
Con on né, con on reste.
Proverbe vérifié.
Ce n?est pas pour autant qu'Ernest va lâcher l'affaire. Ernest est Grand alors plus ça se corse, plus il aime ça."

Et puis au fond, Ernest ne se prendrait pas la tête avec sa compo et son équipe si sa putain de télé n'avait pas grillé. Il serait assis dans son fauteuil en simili cuir, il materait surement un bon porno des familles avec Lacey Duvalle, Courtney Devine et Rebecca Linarès à l'ouvrage. Dans un moment d?égarement, il s?imagine même la scène...

Trois Copines se font une 'pyjama party', elles vident quelques litres de Smirnoff Ice, puis elles décident de jouer au jeu de la bouteille. Au début c'est soft, poutou sur la joue, sur la bouche, avec la langue, dans le cou, sur les seins...et là ça commence à partir en sucette...sauf pour une qui n'est pas très chaude pour le faire avec une fille... on va dire que c'est Rebecca.

La sonnette sonne. (Si tu trouves une meilleure formule, et bien tu me sonnes, connard!)

Rebecca étant la seule inoccupée; elle va ouvrir.
C'est le livreur de pizza.
Avaient-elles commandé des pizzas avant le début de la scène? Nous ne le saurons jamais.
En fait le livreur de pizza c'est Ernest.
Ernest dit à Rebecca que dans la boite à pizza, il y a un cadeau pour elle. Rebecca ouvre la boite à Pizza et qu'est-ce qu'elle voit? Ernest y a fait un trou au centre et il y a mis son sexe. Surprise et amusée, elle décide de le prendre en bouche. Ce soir la pizza de Rebecca aura un léger gout de semence d'Ernest.
Elle lui fait une pipe magique, entortille sa langue autour du gland? trois fois dans un sens, puis trois fois de l'autre, puis elle le branle en lui léchant les parties génitales.
Ernest entend des petits cris de jouissance de deux femmes en fond. Il demande à Rebecca se qui se passe là-bas.
Elle le briffe au sujet de ses copines.
Intrigué, Ernest veut voir ça de ses yeux.
Elle le prend alors par la main et l'emmène dans la chambre.
Les copines étaient en train de se faire un 69 de folie. Voyant arrivé un mâle avec un énorme appareil, elles semblent très enthousiastes à lui faire une petite gâterie.
Rebecca assoit Ernest sur le lit, elle quémande un petit léchage de minou, Ernest s'exécute. Lacey et Courtney se partagent la partie basse. Elles s'échangent: « Je suce, tu lèches et vice versa ». Ça dure une petite dizaine de minutes.

Puis Ernest fouille sa poche, il sort un Condom taille XXL et l'enfile.
Les 3 filles jouent à pierre-feuille-ciseau pour savoir laquelle va se faire prendre en premier. La feuille recouvre les deux pierres. Lacey gagne. Très contente, elle veut directement la sodomie. Ernest a peur de lui faire mal avec son gros engin. Elle lui dit qu'elle n'est pas effrayée, qu?elle a l?habitude? Ernest la pénètre. Au début, il va doucement, puis il accélère petit à petit, jusqu'à arrivé à sa vitesse de croisière. Pendant ce temps là Courtney doigte Lacey tout en se masturbant avec l'autre main. Rebecca s'est placé derrière Ernest et elle lui caresse les couilles tout en se léchant les doigts. Lacey jouit...
A la suivante.

Courtney se place sur le sol, position de la chienne. Elle veut qu'Ernest la prenne comme ça ce qui plait fortement à Ernest étant donné que c'est sa position fétiche. Il commence par mettre deux trois doigts dans la fente de Courtney comme encas puis il passe au plat de résistance. Mouvements de va-et-vient et bruits de claquements sur les fesses. Les deux autres filles s'occupent chacune de son coté. Ernest accélère, Courtney cri de plus en plus fort, elle atteint l'apothéose. Ernest lui n'a toujours pas jouît.

C'est au tour de Rebecca, les premières seront les dernières.
Elle demande à Ernest d'enlever la capote, ça l'irrite. Ernest lui dit qu?il ne se sent pas prêt à être père ou à payer un avortement. Elle lui parle de sa ligature des trompes. Ernest se sent revigorer par cette annonce, il attrape Rebecca, la plaque contre le mur, attrape sa jambe gauche avec son bras droit et la soulève. Puis glisse son sexe dans son vagin. Les deux autres filles laissent Ernest et Rebecca à leurs affaires.
Le monde n'existe plus, il n'y a que la fusion de leurs corps qui a un sens à ce moment précis. Ernest et Rebecca ne font qu'un, l'aboutissement de l'être humain. L'homme, la femme, deux parties distinctes, là ne forme qu'un unique corps en mouvement jusqu?à l?explosion commune?


Ernest s'était assoupit. Un peu de bave avait coulé sur la feuille où il était en train de griffonner nom et schéma. Sa réflexion ne le mènera nulle part, il le sait. Il décide d'aller se coucher. Il se lève de son fauteuil de bureau. Attrape la feuille gribouillée et mouillée, il la roule en boule et la jette dans la poubelle...
Modifié en dernier par Alchi_ le 28 oct. 2009, 23:24, modifié 1 fois.
"Explore des terres vierges comme Fourniret."

Gerard Gerbix

Du Rap Game au Football.

Messagepar Gerard Gerbix » 20 déc. 2008, 09:39

Et les spoilers?

Faut que je prenne de la graine pour raconter des scènes de cul, j'ai du boulot.

J'aime bien les petits interludes comme ca.

Avatar de l’utilisateur
Madoff
Messages : 3260
Enregistré le : 15 nov. 2008, 00:00

Du Rap Game au Football.

Messagepar Madoff » 23 déc. 2008, 16:05

du cul, du rap, du foot, ça pète.
2Pac died because he lived the thug life. This 6 pack is going to die because I live the chug life.

Avatar de l’utilisateur
Alchi_
Messages : 4818
Enregistré le : 05 oct. 2007, 00:00
Description : Mignon comme Pedretti.
Localisation : Touche du doigt l'espace

Du Rap Game au Football.

Messagepar Alchi_ » 23 déc. 2008, 19:52

Pour cause de fête, je mettrais pas la story à jour avant la fin des fêtes... au moins celles de Noel...mais elle reviendra les couilles au cul, l'anus en feu, et la bouche pleine de cadeaux.
Salut, bande de putains.
"Explore des terres vierges comme Fourniret."

Avatar de l’utilisateur
pouflecascadeur_new bite
Messages : 285
Enregistré le : 22 nov. 2008, 00:00

Du Rap Game au Football.

Messagepar pouflecascadeur_new bite » 30 juil. 2009, 13:31

Tu parlais des fêtes de 2009 alors c'est ca?

Avatar de l’utilisateur
Alchi_
Messages : 4818
Enregistré le : 05 oct. 2007, 00:00
Description : Mignon comme Pedretti.
Localisation : Touche du doigt l'espace

Du Rap Game au Football.

Messagepar Alchi_ » 30 juil. 2009, 14:25

Ça m'a ennuyé de jouer à FM, tu vois c'est ça le problème.
"Explore des terres vierges comme Fourniret."

Avatar de l’utilisateur
pouflecascadeur_new bite
Messages : 285
Enregistré le : 22 nov. 2008, 00:00

Du Rap Game au Football.

Messagepar pouflecascadeur_new bite » 30 juil. 2009, 14:28

Pas grave tu pouvais continuer sans FM avec ton talent!

Gerard Gerbix

Du Rap Game au Football.

Messagepar Gerard Gerbix » 30 juil. 2009, 17:05

+1

Avatar de l’utilisateur
Alchi_
Messages : 4818
Enregistré le : 05 oct. 2007, 00:00
Description : Mignon comme Pedretti.
Localisation : Touche du doigt l'espace

Du Rap Game au Football.

Messagepar Alchi_ » 18 août 2009, 10:29

Inturlute

Ernest est tout ce qu'elles aiment: beau, grosse bite bien large, intelligent, grosse bite bien large, belle paire de couilles, grosse bite bien large, sourire carnassier, grosse bite bien large, plein de fric, grosse bite bien large... Elles aiment ça la bite les coquines et celle qu'elles préfèrent c'est celle d'Ernest parce que dans le genre elle est grosse et bien large.

Il se dépatouille pas trop mal le Ernest dans son boulot d'entraineur. Se dépatouiller est bien sûr un euphémisme car en vrai Ernest est aimé, adulé, déifié, certains jureraient (devant la justice) sur son autobiographie.
Des mécréants déversent du venin sur sa tête dans son dos, des fils de pute assurément voire pire des journalistes de l'Equipe.

Les journalistes sucent par devant, et essaient toujours de glisser un doigt dans la fente interdite... Ils sont pervers, et traitres les journalistes, c'est pour ça qu'il faut les mépriser... Et puis, ils aiment le gout du sperme sur la langue et la senteur du caca sur les doigts, mais Ernest lui n'aime pas ça, il n'aimera jamais ça... les journalistes.
Ils préfèrent assurément leurs mamans. Elles, elles peuvent faire ce qu'elles veulent, sucer n'importe lequel des orifices d'Ernest. D'une, parce que souvent elles sont expertes en la matière, elles ont un savoir-faire certain. De deux, elles ont le sexe et l'âge pour.
Ernest n'a jamais été un grand partisan de l'homosexualité, et il aime encore moins les coming-out. Ernest est un enculé de laïque, (enculé au sens second du terme, entendons-nous bien), il n'a rien contre les pédérastes mais il comprend pas pourquoi ils se sentent obligés de dévoiler au plus grand nombre qu'ils se font déboiter l'arrière train, un peu de pudeur merde! Un peu de décence quoi!

Des traces de gloss sur la verge, n'aide pas à avoir des pensées claires. Ne pensons plus. Apprécions le moment. Une pipe, c'est un instant unique, c'est le cadeau, la plus belle offrande qu'une femme peut vous faire.
La femme est souvent laide et méchante mais quand il s'agit de sucer, elle devient une princesse, une reine, mieux une déesse.
Une femme est belle dans deux cas: quand elle pleure et quand elle suce.

"Sur un titre pourri du jukebox, lady. Déboutonne ton wonderbra, il t'enlaidit"

Ernest n'aura même pas eu besoin de demander le nom de sa compagne d'un soir. De nos jours, Ernest peut le cul sur un tabouret dans un bar lambda voir quelconque faire le regard du séducteur qui touche et qui tue, et la plus belle fille à l?autre bout répond par un hochement de la tête du haut vers le bas, ça veut dire qu'elle est "Ok" pour un peu de plaisir immédiat, dans les toilettes dudit bar. S'il te plait, n'essaie pas de plagier Ernest, cette technique de drague, elle ne fonctionne qu'avec lui... mais ce n?est pas grave, investit un peu et achète toi du GHB pour un résultat similaire.

Unr fois qu'elle avait posé ses pulpeuses, délicieuses, exquises lèvres sur sa queue, il avait l'impression d'en avoir appris plus sur elle que s'il l'avait côtoyé pendant des semaines. Ernest eut d'ailleurs cette pensée pleine de sagesse au moment de l?éjaculation qui chez lui est un moment de clarté suprême: on apprend beaucoup plus d'une femme dans sa technique de fellation que dans ses verbiages intempestifs.
"Explore des terres vierges comme Fourniret."

Gerard Gerbix

Du Rap Game au Football.

Messagepar Gerard Gerbix » 18 août 2009, 10:53

Sympa cet inturlute.

Ca m'a presque donné la gaule, pour dire.

Avatar de l’utilisateur
Albat
Administrateur du site
Messages : 4159
Enregistré le : 23 oct. 2009, 06:58
Description : Mes couilles sur ton nez

Du Rap Game au Football.

Messagepar Albat » 18 août 2009, 10:53

Classe

la suite dans 6 mois ?


Retourner vers « Les grandes plumes du forum »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité