Geezers need excitement

Aujourd'hui maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas.
Avatar de l’utilisateur
Madoff
Messages : 3260
Enregistré le : 15 nov. 2008, 00:00

Geezers need excitement

Messagepar Madoff » 17 sept. 2009, 12:32

Papa was a rollin'stone


Rennes, 17 septembre 2009, salut Romain,

quoi d'neuf depuis la dernière fois ? Pour moi, toujours la même.
L'autre jour, mon grand frère David est venu à la maison. Le daron n?est pas là. Je crois qu?ils s?évitent. Le père doit être au PMU de la Rotonde et il a dû jouer la moitié de son salaire. Même si il gagne, Maman n?aura rien. Il va rentrer vers 22h et il va aller s?écrouler dans son lit.

Sacré frangin. Il est entré dans ma chambre et m?a embrassé en me serrant fort. Il a beaucoup maigri et il a un visage de vieux. Il a vingt-neuf ans. Il s?est roulé un cône, m?a demandé comment ça allait, si je jouais toujours au foot, avec qui je traînais... Sacré frangin. Il est vraiment au courant de rien. Comme si, rien ne changeait depuis qu'il était parti.
Comme d'habitude. La mère a fait les choses en grand, pour une fois qu'elle nous avait tous a la maison. Un repas, j'te dis pas. Mal fini, avec l'entrée du daron, encore plein.

Du coup, j'ai rejoins les autres et on s'est fini dans un bar. A putes, surement. J'y ai croisé mon DRH. Il a pas de problème avec les femmes, celui la. Tellement pas de problème qu?il a baisé avant moi la secrétaire qu?il vient d'embaucher. Une belle femme d?une trentaine d?années, bonne et volontiers bavarde. J?avais essayé un peu lors d?une soirée séminaire mais elle avait prétexté être mariée et que c?était mieux comme ça.
Une semaine après, elle suçait la bite du taulier. Un jour, je ferais patron.

Enfin bref, j'ai fait court, j'espère que tu gardes la pêche. Ciao, a plus.
2Pac died because he lived the thug life. This 6 pack is going to die because I live the chug life.

Avatar de l’utilisateur
Dobble
Messages : 8019
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00
Description : Petite bite en bois

Geezers need excitement

Messagepar Dobble » 17 sept. 2009, 14:29

[font=Georgia]Sensuelle et sans suite

Oye mecton.

Tu sais ; d?un côté, j?envie un peu David. Sa capacité à rester un chien errant stagnant dans un espace temps défini. L?autre jour, un mec un peu cuit me disait dans une soirée : « Jeune homme, pour être heureux, il n?y a que deux solutions : être follement amoureux ou être totalement con. Pour les autres, il reste les désillusions et l?alcool. » Il m?a paru certain que le dieu des ivrognes guidait ses pas depuis déjà quelques temps. Et ses deux potes qui l?avaient laissé là, seul au comptoir, préférant conter fleurette à deux jeunes américaines, aux sourires suintant l?intelligence. J?étais un peu défait pour ce mec. Parce que finalement, je me suis dit que je pourrais peut-être me retrouver à sa place d?ici une dizaine d?années? Je lui ai parlé quelques temps mais une brune aux allures absentes et pourtant remarquables me revenait devant les yeux.

Alors j?ai pris mon courage à deux mains, connaissant assez bien une des demoiselles avec qui elle était. Une « amie » d?enfance, enfin plutôt une camarade d?école devrais-je dire. Lesbienne. Tu comprendras bien que je me suis posé la question pour son amie. Mais bon, j?ai tenté le coup malgré les avis de mes potes qui ne donnaient pas cher de ma tentative.

Je ne sais pas, c?est sûrement son regard et son absence qui me rappelait indéniablement la mienne qui m?ont poussé à y aller, outre le brandy accumulé si bien que je l?ai accosté en l?appelant « My Lady Ballantine » avec la petite bouteille de vieux whisky entre les mains. Elle a esquissé un rictus, c?était gagné.

La suite, tu la connais sans doute. Enfin peut-être pas car cela n?a pas été commun. Pas évoqué les études, pas évoqué le temps. On a juste causé de cinéma italien, de Gassmann puis d?illusions. Un thème que l?on maitrisait admirablement. Elle a eu une envie certaine de m?embrasser mais n?a pas osé. Mon amie d?enfance est entrée dans le jeu, nous tuant en partie la soirée. Je pense qu?elle voulait se taper la gonz mais elle a prétexté que j?étais son grand amour de jeunesse pour ne pas que Lucie, le nom de ma Janis Joplin, se colle à ma bouche. J?ai analysé brièvement le ridicule de la situation puis l?ai embrassé ostensiblement.

On a dansé un peu. Puis nous nous sommes quittés, l?oiseau dormant chez la réminiscence. Je lui ai donné mon numéro. Elle ne se souvenait pas de mon prénom, cela m?a fait plutôt marrer. Je l?ai rentré à Bukowski sur son portable. Elle m?a lancé un long regard qui offrait de brillantes perspectives.

Bien entendu, depuis 10 jours, je ne l?ai pas revue. Tu ne me parles plus de Célia. C?est fini ?

A la revoyure.[/font]

Gerard Gerbix

Geezers need excitement

Messagepar Gerard Gerbix » 17 sept. 2009, 16:49

Quand les 2 meilleurs écrivains du forum s'unissent, ca donne quelque chose de très classieux, forcément.

Avatar de l’utilisateur
Eric ZeMourinho
Messages : 2624
Enregistré le : 16 nov. 2008, 00:00
Description : Coach génial de droite
Localisation : Dans le Sieg plutôt que dans le Zag
Contact :

Geezers need excitement

Messagepar Eric ZeMourinho » 17 sept. 2009, 17:25

Mais c'est déjà fini. Dommage.
There is only one Steven Gerrard !

Daguinovitch a écrit :L'OM est un club de merde.

Avatar de l’utilisateur
Madoff
Messages : 3260
Enregistré le : 15 nov. 2008, 00:00

Geezers need excitement

Messagepar Madoff » 23 sept. 2009, 16:12

Rivé au zinc

salut copain

Célia ? La pute ouais. La dernière fois que je l'ai croisé, c'était au Platinium. Devenu starfuckeuse. De grandes chances qu'elle finisse dans le Guiness Book (le bouquin, pas le breuvage magique) en tant que recordman de galoches en 24h. La pute. Ouais.

Faut que j'te raconte un truc. Souvent je croise un type rue de la soif. Philippe qu'il s'appelle. Mais tout le monde l'appelle Sac à vin. On se serrent la main aux Paddy's, trinquent au Délicatessen, entonnent un duo de blues chez Nounours et, parfois, posent une gerbe de concert, au bout de la nuit.
Un soir, on a échangé une fille. Une fille paumée, sans doute droguée, certainement trop ivre pour avoir eu le temps de nous regarder dans les yeux. Un autre soir, je lui a emprunté 50 euros dont il ne reverra jamais la queue d?un. Mais chacun son tour, je crois qu'il m'a fait le même coup.
Sac à vin et moi c?est à la vie à la mort depuis qu?on s'est coupés au même verre de bière. Maintenant, comme il dit, on est frères de sang.

Philou il est propriétaire d?une agence immobilière qui photographie plein de petites maisons en couleur. Et quand il a gagné beaucoup d?argent, fifi, quand il est bien fatigué des petites maisons en couleur, il débarque rue de la soif, se saoule, et sa cuite peut durer jusqu?à trois mois et des poussières.
Ce sont les poussières qui lui coûtent le plus cher et finissent par le terrasser. Après, ils ne se voient plus parce que Gros sac à vinasse devient amnésique. Dans la rue, il ne reconnait personne, pas même son frère de sang. Un drôle de type, Barrique à cidre.

Il tient la distance le Philippe. Il boit moins aussi. Il se prend pour un sportif. A toujours faire des exercices de bars parallèles. Toujours en recherche d?une fille qu?aurait pas d?apriori sur les ivrognes. D?un compagnon de beuverie qu?aurait moins de fric mais plus de mémoire que l?autre. Toujours en attente de quelque chose. Rue de la soif, la soif n?est pas seulement de bière.

Enfin bref, il parait que les médecins disent que le rapport a l'alcool est non héréditaire. Mon cul ouais. Tu connais la famille. Surtout le pater.

Je suis tombé par terre, c'est la faute à Johnny Walker
Le nez dans le ruisseau, c'est la faute à Pernod


Promis une fois, je ferais plus long. La bise à la famille. Surtout à ta soeur. Ouais, surtout.
2Pac died because he lived the thug life. This 6 pack is going to die because I live the chug life.

Avatar de l’utilisateur
Grichting
Messages : 1833
Enregistré le : 27 déc. 2008, 00:00
Description : Petite bite en bois

Geezers need excitement

Messagepar Grichting » 23 sept. 2009, 17:26

bars parallèles. C'est grand.

Avatar de l’utilisateur
Dobble
Messages : 8019
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00
Description : Petite bite en bois

Geezers need excitement

Messagepar Dobble » 25 sept. 2009, 15:08

[font=Georgia]The Escapist

Hi Dude.

Bon maintenant je peux te le dire, je kiffais bien Célia à l?époque. Tu sais, le lycée, j?étais discret, distrait, distant, prêt à disparaître. Et puis y avait eu Célia en cours de latin. La fameuse chanson Bellum, bellum, bellum, belli, bello, bello. Mes yeux, son cul. Une bonne bâche et un complexe à vie avec les salopes.

Malgré tout, je dois te dire que ça va pas trop mal avec les gonz en ce moment. Faut dire que quand je suis bourré, je suis gavé alerte. Et très avenant. Alors comme Michel, le grand Michel de Donchery, dès que je vois une petite jeune sur le bord d?un sofa dans une soirée, je l?embarque sur mon solex et hop la dolce vita. Mec, les Calanques, meilleur endroit baise que je connaisse.

Mais bon là, je suis dans les cartons. Pour un escroc, le plus dur est de connaître le bon moment pour arrêter ses combines et/ou partir. Là, je sens que mon heure est arrivée. Je vais partir tel un ZdL. Là, tout le monde m?estime, ils pensent que j?ai fait des trucs incroyables. Quelle bande de cons.

Je peux te dire que je vais quand même bien regretter cet open space. Les décolletés plongeants de ma collègue d?en face et les robes échancrées sur un cul qui doit s?avérer délicieux, j?ai passé de bien belles journées ici. De quoi m?abreuver de fantasmes dans le rayon MILF.
Et puis putain les rapports humains entre collègues. Mieux que The Office parce que tu peux influer sur le scénar. Y avait un mec la cinquantaine super aigri. Je me suis régalé avec lui. Ménager chèvre et chou, ça reste quand même assez dur. Au début je pensais que mon patron était un putain de génie, super charismatique. L?illusion a duré 1 mois. Après, j?ai ralenti le rythme de travail, j?ai besoin d?un vrai patron. En entreprise, il y a vraiment deux types de personnes : ceux qui réfléchissent et ont les idées et ceux qui mettent en ?uvre les idées. Ben il faut clairement être du côté des premiers. Mais je pense que je serais pas le genre de bâtard à emmerder les stagiaires à 17h30. Enfin peut-être que je deviendrais aussi un vieux con qui aura oublié qu?il était jadis stagiaire.

Enfin bon, je me barre, je m?en vais respirer autre part comme le chantait si bien Keny Arkana. Je sais pas trop quand je te réécrirais car je risque de sauter d?un drap à l?autre pendant quelques semaines. Passe me voir à Bordeaux. On ira au pub.

L?absent.[/font]


Retourner vers « Les grandes plumes du forum »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité